Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 07:13

Ce blog est une bénédiction pour les bicéphales.

 

Depuis sa mise en route, je n'ai jamais autant parlé de vin au quotidien.

 

Il est difficile de dire que l'on aime le vin, comme ça, à chaud, avec ses collègues...

C'est prendre le risque d'être toisé de haut en bas et de passer pour la dernière des piches, préférant sa bouteille de vin issu de raisins européens à du savon au supermarché.

 

Non, non, grâce au blog, j'évite (presque) cette image de tee-shirt tâché au gros rouge.

 

Cela nous a permis de se rendre compte à quel point le vin est ancré dans la culture française...

 

Nous sommes toujours surpris de voir que tout le monde a un avis sur le vin (alors que sur le point de croix, par exemple, j'ai beau chercher... rien...).

 

Tous disent ne pas être des "spécialistes" (d'ailleurs, je ne sais toujours pas à quoi cela peut ressembler... à Olif, peut être?).

Mais tous aiment un type de vin, et peuvent raconter une histoire de bon repas, de fête, de tranche de vie avec un vin comme acteur principal.

 

Le vin est un formidable vecteur d'émotion et de passion.

 

Rien que pour cette découverte, ça vaut le coup de se prendre la tête et de s'ouvrir le ventre à chaque billet.


 

Dès le début, nous voulions que le blog soit un partage d'avis, d'émotion. Un lieu d'échange avec de la sincérité, de la fraîcheur.

 

Et c'est allé bien au delà de nos espérances...

 

Nous avons moults avis éclairés, portes ouvertes vers des vins dont nous n'imaginions même pas l'existence.

 

Beaucoup aussi ont voulu partager "leur" vin familial, celui débouché lors des repas du dimanche.

 

Aujourd'hui, c'est Julien qui m'a amené "son" vin. Celui que son père achète par caisses et qui est le vin-plaisir de la famille.

Il me l'a donné, comme ça, le lendemain d'une discussion sur le vin au boulot.

 

C'est donc avec la plus grande des candeurs que l'assaut est donné. Sus aux Lubéron "Vendanges de Nathalie 2008" Château La Canorgue.

 

IMAGE_191.jpg

 

C'est un vin rouge du Lubéron.

 

Pour ceux qui ne situent pas bien le Lubéron (bonjour, David du bicéphale, je suis une poutre en géographie...), c'est dans le Vaucluse.


Le vignoble est l'extrème-sudiste des vins du Rhône, les deux pieds dans la Provence, à l'écart de la vallée du Rhône et bénéficiant d'un beau climat méditerranéen, avec une superficie de 3500 hectares (pour comparer, le Jura a une superficie totale de 1850 hectares, le mâconnais 3700).

 

Le vignoble du Lubéron a longtemps traîné aussi une réputation de "gros rouge qui pique", avec d'infâmes petits vins sortis durant les foires aux vins.


 

Le Château La Canorgue est à Bonnieux, entre Cavaillon et Apt (c'est vrai que ça sent bon la Provence...).

Bonnieux est un petit village perché sur la côte nord du Lubéron, à 450 mètres d'altitude, avec un sol argilo-calcaire.

 

Le domaine appartient à la famille de Jean-Pierre Margan depuis 5 générations, mais le vignoble avait été laissé à l'abandon jusqu'en 1977.


Jean-Pierre Margan prend en main un domaine de 40 hectares, en agriculture biologique.

 

Sa fille Nathalie a rejoint le domaine depuis un demi douzaine d'années avec le même souci de respect de la vigne, de travail soigné.

 

Nous allons donc goûter le travail de Nathalie, un vin d'assemblage avec de la syrah et du grenache.

 

Première chose, j'ai bien aimé la bouteille, bel objet avec une étiquette donnant envie.

 

La contre étiquette rend hommage aux vendangeurs avec noms et photos... C'est la première fois que je vois cela.

 

IMAGE_193.jpg

 

J'ai un mauvais esprit... Le premier mot qui m'est venu a été "démagogie"...

Mais, ce n'est que mérité de remercier les mains qui cueillent.

 

Dans un domaine en agriculture biologique, récoltant à la main, le vendangeur est le dernier maillon à la vigne.

 La vendange est un moment privilégié où l'on récolte le fruit d'une année de travail, avec soin et minutie, moment mêlant joie, stress, doutes, euphorie.

 

Je tenais, quand même, aussi à remercier la levure indigène qui a fait son travail, ainsi que le pressoir pneumatique et le chêne qui a constitué le foudre pour l'élevage...

 

A l'ouverture, c'est beau, c'est rouge sombre...

 

Le nez est plutôt fermé...

 

Devant ce vin du sud, je pensais avoir une explosion de soleil dans les narines, mais, même en aérant le verre, on ne peut pas dire que ce soit très expressif.

Je cherche, cherche, cherche, mais au bout d'une heure, ça commence à sentir la mûre noire.

 

En bouche, c'est tannique, mais sans aspérité, avec un côté poivré et un fruit rouge tout en discrétion.

On garde une impression de rondeur.

C'est peut être même un peu trop rond, manquant d'aspérité et de longueur, avec une finale assez brutale.

 

C'est bon, plutôt léger pour un vin du Sud, à contre courant de ce que j'attendais du Lubéron.

 

Il a été bu, sans précipitation, avec un fruit qui devenait de plus en plus présent au cours de la dégustation, mais toujours sans amertume ou acidité...

Ca m'apprendra à carafer un coup avant de servir...

 

Un vin que l'on classe facilement dans les "vins de gourmandise" qui fait plaisir à tout le monde par sa rondeur, avec un léger manque de complexité qui aurait pu un peu plus affirmer sa personnalité.


A moins de 9 euros, c'est un beau rapport prix-plaisir!

 

 

 

 

Ps: j'ai laissé à Julien pour le remercier un "Moulin-à-Vent 2009" des côtes de la Molière, espérant qu'il apprécie la topissitude de ce beaujolais... 


 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

derma microneedle roller reviews 21/05/2014 08:44

I love wine too mate. But I prefer beer with my friends. We just use only one brand. And that is Carlsberg premium. It is so nice to drink when the beer is really chilled and you know when sun is out there. We used to carry cans when we go to road trips.

olif 13/09/2011 21:05



La vache! Non seulement le commentaire est soumis à modération, mais il faut en plus taper un captcha antispam! Overblog, c'est bientôt pire que Guantanamo pour pouvoir y rentrer et écrire deux
ou trois bêtises...



stephane et david 14/09/2011 10:43



oui, on aime bien les soirees privees, avec mocassins... c'est pas portes ouvertes sur overblog... oui, monsieur...



olif 13/09/2011 21:03



Toi qui t'y connais certainement en gestion d'alcooliques aux Urgences de Dole le samedi soir, essaie voir de répéter trois fois de suite sans fourcher: tu t'es vu quand t'as bu du Lubéron au
biberon! Là, tu seras devenu un vrai spécialiste!



stephane et david 14/09/2011 10:39



ach... crotte, j'ai fourché... je recommence...



Isabelle 15/10/2010 11:30



c'est un beau cadeau!!



stephane et david 15/10/2010 13:54



bah, vi, en plus, il a ete conquis par le moulin-à-vent (faudrait etre difficile pour ne pas aimer, non?)



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche