Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 12:37

Le principal sujet du fado, c'est d'abord lui-même. Le fado, chant mélancolique du Portugal, adore se regarder le nombril, se scruter, se raconter.

Il y a un certain charme, mais le fado donne l'impression de ne pas se renouveler, de se mordre la queue. Passé l'instant charmeur du tout début, le fado peut même devenir gonflant...


 

 

 

Les blogs viniques sont pareils.

Avec la sensation même qu'ils aiment ça...Un peu comme s'enfoncer un thermomètre rectal tous les jours, juste pour être sûr d'être toujours en vie.

 

Pour ceux qui ont eu la chance de ne pas suivre les micro-événements de la semaine dernière, le bicéphale vous félicite et vous recommande de ne pas y fourrer votre nez (ça pue).

Pour ceux qui, comme moi, ont eu du temps à perdre sur les blogs "mainstream", vous pouvez pleurer entre les deux seins du bicéphale, vous êtes les bienvenus. Quelques instants de câlin dans un monde impitooooyyâââââbleu...

Un livre ose dire que le vin de Bordeaux, ben, c'est beaucoup de business, et toute la toile avec du rouge qui tache se met en émoi.

Ca s'insulte, ça se répond sur les réseaux sociaux.

 

Un paquet de sales gosses qui n'aiment pas qu'on joue avec leurs grelots.

 

grelot35.jpg

 

Avec un arrière goût de baston de fin de journée au collège en attendant le bus, juste parce qu'on a regardé la meuf du pote de machin.

 

De mon regard lointain de bicéphale qui achète ses bouteilles avec ses petites économies, c'est assez bizzarre.

Cette querelle entre personnes qui gagnent leur argent du quotidien grâce, directement ou indirectement, au commerce du vin ne m'apporte rien, sinon que ça me donne envie de boire du bon, du souple, du modeste qui dégomme les papilles.


 

Si on parlait plutot du vin qui va faire de toi un convive de qualité premium avec des vrais morceaux.

Dingue, un blog du vin qui parle de vin!

 

Et attention, encore une fois, une arme ultime, un sabre laser, une quadruple boucle piquée enchainée avec un salchow, une biche qui court dans une prairie sous le soleil matinal.

Du beau, du bon, du lourd.

 

Le décor est quasiment complétement planté, mais il y a une telle impatience autour de "L'unique gaz de schiste" 2012 du Château de la Liquière, que j'en perds mes moyens.

 

DSCN3955

DSCN3954

 

"L'unique Gaz de Schiste" est surtout un vin superbe. Mais c'est aussi un porte-étendard sur le mode boutade contre les sondages et l'exploitation du gaz de schiste.

Situé dans la zone nord de l'appellation Faugères, la famille vigneronne Vidal-Dumoulin est sur un terroir quasi exclusivement schisteux... Avec toute l'hystérie qu'il y a autour de cette énergie fossile...

 

Mais, si le vin n'est peut être pas une énergie renouvelable, les vignes sont un bien précieux et leurs racines pourraient souffrir du concassage avec fracture hydraulique des sols et lessivage...

 

D'où ce pied de nez plutôt sympathique, le tout sur un ton bon enfant, pas" militant sauvage" pour deux sous, ce qui a tendance à ouvrir les chakras du bicéphale. Respect du sol, respect de la vigne, respect du fruit et respect du vin, sans pour autant devenir aggressif...

 

 

L'étiquette, vive, colorée semble aussi très pétillante. Sur la contre étiquette, pas de petit mot militant, mais le label en agriculture biologique et le site du chateau de la Liquière.

Ce rosé mousseux est fait pour moitié de cépage mourvèdre et pour moitié de grenache.

 

Déjà, le petit "pschiiii" au débouchage suffit à donner le sourire à toute la table.

 

Dans le verre, le rose est soutenu, avec un côté pastel. Les bulles sont fines.

 

Au nez, c'est fruit, fruit, fruit. Mademoiselle groseille prend par la main mademoiselle framboise et elles s'en vont faire un tour jusqu'au fond des sinus. Tout semble d'un légereté de ballerine.

 

En bouche, il y aun vraie explosion de fruits. Une explosion! Une vraie!

C'est un panier de fraises, groseilles, framboises à peine mûres avec un acidulé de bonbon. Les bulles frétillent le long de votre langue.

C'est frais.

Le temps de se remettre de cette première attaque et la rondeur des quelques sucres résiduels vient terminer le travail et je suis en plein plaisir régressif...


Je regarde les nuages en imaginant des licornes et des dragons. Je m'amuse du bruit et de la sensation sous les doigts quand je presse les bulles du papier-bulle. Je me roule dans la neige. Je finis mon château de sable et regarde le travail de la marée. Je sens la brise chaude et chargée de sable du sahara d'une fin de journée d'août sur le plateau de la serra d'Aire au Portugal. Je goûte mon vrai premier sirop d'érable au Québec.

 

Bref, c'est bon. Très bon. Très, très bon. Le vin qui fait mouche avec tata Sylvaine qui n'aime pas trop, trop le vin ou qui amènera les plus élogieux commentaires de tonton René spécialiste du vin (abonné depuis 5 ans à la RVF, c'est dire...) et grand amateur d'étiquettes prestigieuses...

 

Si tu n'en as pas chez toi... Qu'attends tu donc pour t'en procurer?

 

Parce que, là, il y a urgence! C'est bientôt le moment des premiers apéritifs sur la terrasse, des premières grillades.

Et c'est si beau de voir des convives heureux (foi de tata Sylvaine).

 

* je reprends dans le titre, le plus beau compliment jamais fait à l'égard du bicéphale par la meilleure blogueuse de tous les temps... Sandrine, sois bénie des dieux!

 

 

Un instant juste cristallin, acidulé et surtout fruité... Comme Blue Pills que je conseille vivement!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Bicéphale Buveur
commenter cet article

commentaires

paulo sousa 21/04/2015 16:53

quand quelqu'un parle de vin et de ne pas parler du Portugal, est une grosse erreur ....
vraiment comme un vin avec le corps et en mesure d'accompagner les viandes rouges, comme CV-Curriculum Vitae Tinto
très bien.
Pour acheter les meilleurs vins portugais est préférable de visiter le Garrafeira online WIVINI

Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche