Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 00:47

Préambule:

nous avons hésité avant de mettre le billet sur le blog...
nous avons préféré jouer la sincérité comme hommage à l'homme, et la franchise pour un vin "nature" qui a le mérite de ne pas etre standardiée et qui a choisi le droit d'être "vivant" donc faillible...

 

Marcel Lapierre est mort...

 

Marcel Lapierre était l'un des papes du renouveau Beaujolais.   

 

Dans une appellation engluée par la chaptalisation et le levurage aux goûts exotiques, piquettes infâmes et vins sans intérêt coexistaient pour le plus grand malheur du buveur amateur ou non.

 

Il fallait être un peu fou pour mettre en avant le vin "nature" dans le Beaujolais, laisser faire les levures indigènes du raisin de gamay et peu ou pas sulfiter ses vins.

 

Le bicéphale est d'autant plus triste qu'il se sent un peu coupable, un peu couillon de la dernière dégustation de son dernier "Morgon 2009", version "souffrée".

 

 

 2918121179d705241d7bb6fda2de3470f22c321978a991b992fe260220a.jpg

Lors de la rencontre LPVienne des "dégustations en terre picarde", où nous avions eu la chance de goûter une sélection de" beaujolais bons, bio, nature", nous avions tous été déçus du vin de Marcel Lapierre...

 

Les compte-rendus notés sur "La Passion du Vin" (LPV pour les pressés) exprimaient tous du regret.

 

Nous attendions tant des vins de Marcel Lapierre, au milieu d'autres vignerons "phare" du Beaujolais de qualité comme on l'aime.

  

Peut être que nous pensions que la star de l'appellation se trouverait toujours une marche au dessus des autres...

 

La déception avait été à la hauteur des attentes suscitées par la bouteille à l'étiquette élégante et au chapeau de cire rouge. 

  

Hors de question d'en rester là, le bicéphale avait raté son rendez-vous, mais nous sommes du genre à insister et y revenir.

Ce n'est pas la première fois qu'un vin résiste à une rencontre et ne se laisse pas éfeuiller tout de suite sous les mains habiles du bicéphale...

 

Nous sommes les morpions du vin.

C'est avec ténacité que nous allons nous replonger dans ce morceau d'éternité léguée par ce vigneron qui aimait sa terre, son raisin et son vin.

Simplement.

 

  

En hommage à Marcel, demain, je vais reboire du Morgon de Lapierre pour effacer l'image laissée d'un vin terne, tout le contraire de l'homme.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

Fab OenoIADE 15/10/2010 19:39



Tristesse, Oh désespoir,


Noir c'est noir, y'a bientôt plus d'poire...


On nous annonce partout la pénurie d'essence et de gasoil... ça su(l)ffit(e)!


j'm'en fous, j'irai à vélo...


mais je ne supporterais pour rien au monde manquer la dernière cuvée de Marcel que je n'ai pas encore goûter, boire de ce qui est pour moi l'incontestable esprit gaulois, mais de la méthode, qui
prend du temps, de la réflexion, mais qui s'affine, du plus pur et respectable artisanat, du coup j'attendrai pas la cuve sèche : j'viens d'en r'commander!


Y'a des priorités dans la vie... celui de savoir jouir!


Merci Marcel...



stephane et david 16/10/2010 23:06



a la tienne fabien!


profite et goute bien et bon!!



Antonin Iommi-Amunategui 13/10/2010 12:25



Comme un clin d'oeil di-vin, la version "soufrée" n'emballe pas... Je l'ai goûtée aussi, et de même, sans sauter au plafond (quoique je l'ai bien aimée, n'exagèrons rien). Il faudrait maintenant
goûter la version "nature", et peut-être, alors, l'extase ? :-)



stephane et david 13/10/2010 12:35



exactement, je l'ai fait hier... avec de meilleures conditions de degustation... ca change tout... j'attends que ca se pose un peu pour l'ecrire



Bourgogne Live 12/10/2010 19:32



Très bel hommage sincère!


Comme pour nous autres, il y a des jours avec et des jours sans! C'est la vie comme vous dites ;-))


François


 



stephane et david 12/10/2010 19:49



merci pour le commentaire, dans chaque gorgee des vins de lapierre, il y aura une trace de marcel...


les grands hommes ne meurent jamais!



silvia 12/10/2010 10:04



Je me demande si enfin de compte Marcel Lapierre, de là-haut, n'est pas un peu fier de s'être fait rattraper par ses "suiveurs". Il fut un des premiers, peut être le plus fou, mais ce dont il
peut être fier c'est d'avoir convaincu tant d'autres vignerons, et tant de dégustateurs, qu'il laisse en plus de son fils Mathieu (qui prendra sans aucun doute la relève, la tête haute et sans
rougir) une génération de convertis, des enfants spirituels, en beaujolais et partout en France.


C'est ça aussi, la marque des grands.


Et puis le vin est vivant, il a ses humeurs, notre Morgon 2009 d'hier soir était, lui, doux comme un ange :)



stephane et david 12/10/2010 10:45



c'est exactement l'esprit du billet posté!


merci de ton commentaire!!



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche