Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 08:44

Le bicéphale adore les "Vendredis du Vin"!

 

 

vdv-logo

 

Chaque dernier vendredi du mois, les blogueurs (pas que, toi aussi tu peux participer sur Facebook) se réunissent autour d'un thème vinique.

C'est toujours un réel plaisir de se triturer un peu les méninges, d'être "bougé" pour coller au sujet.

 

Etant un animal basique, avec un second degré limité, une impossibilité totale de comprendre un sous-entendu et une incapacité à se concentrer sur plusieurs choses en même temps, le sujet du mois a fracassé le bicéphale en plein vol...

 

Papy sagesse de la blogosphère pas que vinique, monsieur Jacques nous demande de réfléchir sur un "vin qui aimait les femmes".


"Bien évidemment ça n’a rien à voir avec ces vins dont on nous dit que ce sont des vins de femmes. Vous devrez, comme le faisait John Malkovitch, vous mettre dans la peau d’un Vin pour ressentir et exprimer les sentiments que lui inspirent soit les femmes en général, soit une en particulier. Libre à vous ! Exprimez-vous sur ce thème où vous voulez : sur votre blog, sur votre Facebook ou ici-même. Ruez vous sans modération sur vos souris !

 

Inspirez-vous de Truffaut : soyez un Jean-Pierre Léaud, celui des 400 Coups ou celui de l’Amour en Fuite avec la délicieuse et regrettée Claude Jade ou prenez le long pas de sa dernière compagne Fanny Ardant interprète du film d’amour fou et torride La femme d’à côté avec un grand Depardieu..."

 

Bon, il est des montagnes qui vous paraissent plus hautes et plus enneigées que d'autres.

 

Là, pour le coup, c'est un Everest...


Et sans même évoquer les références cinématographiques qui restent très limitées chez le bicéphale.

Surtout en temps que fan de "Shaolin Soccer"...

 

 

(pas très féminin, isn't it?)

 

 

 

Dans le sujet, il y a déjà trois mots à décortiquer pour tenter de pondre quelque chose.


- Le vin

 

Je suis clairement une nouille qui n'y connait pas grand chose en vin, sans aucune prétention de critique ou de journalerie.

Je n'ai pas fait de grand forum de dégustation où j'arrive à avoir un avis sur tous les vins du monde, avec l'impression d'être en totale maitrise de toutes les choses de l'univers tel Bouddha comprenant l'univers en pleine méditation.

 

bouddha.JPG


J'achète pas mal de magazines, lis les blogs viniques, sans me sentir schizophréne.

Il semble que cela soit impossible si on lit le dernier édito de Christophe Tupinier dans "Bourgogne Aujourd'hui" qui tance vertement la gratuité du net.

C'est avec un immense respect que je lui réponds:

"Eh, banane, c'est le même lectorat de passionnés qui surfe sur le web et achète ton magazine... Quand tu critiques l'idiot qui aime lire les blogs, qui aime la gratuité et le côté débridé du net, tu insultes celui qui vient d'acheter ta presse et qui cherche un autre contenu. Un nouveau média n'est pas un ennemi. Et en être jaloux ne te rend pas plus intelligent..."

 

Les blogs sont l'occasion de voir de nouvelles sensibilités, d'avoir un avis de passionné avec ses faiblesses, ses doutes, ses plantages, sans le côté encyclopédique que l'on recherche dans un livre ou un magazine spécialisé...


 

- Aimait

 

A l'imparfait.

Ca sent la séduction, le Don Giovanni qui a la tête qui tourne devant une bourgeoise, sa servante et parfois la chèvre qui les accompagne.

Celui qui ne peut qu'aimer de manière éphémère et passionnée, intense mais trop vite rassasié.

Celui qui, dès qu'il a un nouveau jouet, le brise pour en désirer un autre.

 

jambes.JPG


Le bicéphale ne mange pas de ce pain là.

Fleur bleue, amoureux transi, il n'est l'homme que d'une seule femme qu'il aime au présent et surtout pas à l'imparfait.

 

Ca et une incapacité chronique à jouer au "jeu de la séduction", même dans la fougue de sa jeune vie d'adulte libre et priapique.

Il devait y avoir les règles du jeu quelque part.

Jamais trouvées...

 

 

 

- Les femmes

 

Encore un mystère au quotidien.

Ca fait quelques décennies que je pratique, je n'y comprends toujours rien.

La vie est tellement simple quand on peut ouvrir une bière devant un écran de télé avec 22 cons qui courent, en pouvant en insulter 11...

Une amie largue son mec parce qu'il est trop gentil, l'autre parce qu'il est trop égoïste...

Bah, oui, il faut un peu des deux, dans un savant dosage que seules ELLES connaissent.

Un macho au grand coeur, un sensible à l'âme de viking...

En fait il faudrait être un peu tout à la fois, mais à des moments distincts.

Moments qu'il faut savamment deviner, histoire de ne pas faire le barbare à table avec les beaux-parents ou l'hypersensible eppleuré durant le coït.

 

Bref, du grand n'importe quoi pour un bicéphale certes binaire mais avec beaucoup de volonté.

De là à penser qu'il y a un grand complot féminin destiné à nous faire tourner en bourrique...

 

crise-de-nerf.JPG

 


 

 

 

En conclusion, voici un sujet simple avec un sujet, un verbe, un complément.

Trois mots, trois difficultés à escalader pour un bicéphale sans cordage ou piolet, mais en tongs et short...

 

everest.JPG

 

 

 

Bon, il y a bien un vin qui fait l'unanimité chez les dames qui viennent partager le repas simple et frugal.

 

Un vin qui fait mouche quasiment à chaque fois chez les dames de 16 à 80 ans.

Que les fraîches jeunes filles trouvent sucré et facile.

Que les plus expérimentées trouvent vineux avec une trame acide derière une belle sucrosité.

 

Fait par un vigneron au fin fond du mâconnais, sentant le sable chaud (plutôt l'argilo-calcaire), le visage buriné par le travail au grand air mais qui écoute de la musique classique dans la cuverie.

Un vigneron qui paraît rugueux au premier abord mais qui a une vraie gentilesse.

 

Pourtant, à Montbellet, Guy Blanchard ne fait pas de concession.

Son vin, il l'aime nature du bout des racines du cep jusqu'au fond du fût de chêne.

Et quand il fait un pétillant naturel avec son chardonnay, ce n'était sûrement pas pour ne plaire qu'aux femmes...

 

Pourtant le "Blanc Charmant" de Guy Blanchard (vous avez saisi le jeu de mots) est un bonheur à l'apéritif!

 

KICX1286.JPG



KICX1289.JPG



Pétillant naturel avec un chardonnay subtile et gourmand.

 

Toujours ce côté régressif dans ces vins que j'appelle "vin-bonbon", avec une bulle fine et légère et une impression de lécher le sirop d'érable à même l'arbre.


En bouche, c'est d'abord une brassée de poires et de mangues, avec un sucre bien présent mais qui n'empâte pas la bouche.

Mais si ce n'était que cela, ce vin ne plairait qu'aux jeunes pucelles...

Non, ce vin a un peu plus à proposer avec une longueur fraiche mais pas abrupte, du goût, du corps.

A la fin, la langue claque sur le palais et en redemande.

 

Un vin séducteur, d'approche facile et qui les rend (presque) folles.


Le tout pour moins de 8 euros.

C'est Don Juan déguisé en Leporello...


 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

Tiuscha 30/09/2011 15:29



Il me plaît celui-là, il faudra que je "l'essaie" !



stephane et david 01/10/2011 18:59



oh que oui, a essayer!!!


 



Bourgogne Live 30/09/2011 10:51



J'ai adoré la chute : "c'est Don Juan déguisé en Leporello"


Décidément, ce sujet difficile vous a tous fait sortir les tripes, un vrai régal pour nous les lecteurs !!


Merci :-)


François



stephane et david 30/09/2011 12:20



je m'suis dechire ^^



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche