Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:55

C'est avec 4 jours de retard que le bicéphale se réveille et poste son billet sur les 44ème Vendredis du Vin.

 

vdv-logo

 

 

Ce n'est plus un ours qui sort de l'hibernation (excuse trouvée pour le précédent retard) mais une grosse buse qui ne sait pas s'organiser...

 

J'espère que la présidente du mois, Anne Graindorge ligérenne jusqu'au bout des orteils, acceptera que je mange du moût de raisin séché en guide de pénitence.

 

Parce que le sujet du mois est plutôt cool, "Rigolades et régalades en val de Loire".

 

"Chacun apporte sa bouteille ligérienne et une spécialité culinaire de sa propre région (pratique à transporter et facile à grignoter pour un bon buffet) pour un pique-nique en bord de Loire, les pieds dans le sable et les verres posés au milieu des bois flottés. (promis, les plus créatifs(ves) pourront en rapporter chez eux)"

 

Un pique-nique virtuel en bord de Loire, pourquoi pas!

 

Le bicéphale aurait ramené volontiers un pack de canettes de bière, du jambon industriel et des chips à l'huile de palme...

Pas de prise de tête, pas d'encombrement des paniers à pique-nique, le tout décontracté et détendu du slip.

Mais, ça, c'était avant le 44ème VdV.

 

Maintenant, il est hors de question d'emmener les vendredistes boire de la mauvaise bière en écoutant de la musique de sauvages sortie d'un poste radioCD de mauvaise qualité, manière "old school"...

 

730901_festival-goers-react-during-the-hellfest-music-festi.jpg

 

 

 

 

Non...

 

Pourtant ce n'est pas si mal...

 

Bon, tant pis, on va faire un peu plus smart.

 

Je vous emmène tout près de Montlouis-sur-Loire pour manger un accord ligéro-flamand, parfait pour un pique-nique familial.

On va se poser tranquillement au bord du fleuve, sortir la terrine et le tire-bouchon, trancher des grosses tranches de pain de campagne et dégoupiller le couvercle du pot à cornichons.

 

 

laloiremontlouisdim190ccn7.jpg

 

Une belle portion de Potjevleesh avec un des vins blancs qui m'a donné le plus de plaisir ces derniers mois, le Montlouis-sur-Loire "La Nefs des Fous" 2008 du domaine Les Loges de la Folie.

 

DSCN0478

 

Pour le potjevleesch, terrine de viandes froides (la version sans cheval pour moi...), voici une recette simplissime juste ici.

 

2mars033ti4.jpg

Ca donne envie avec des petits cornichons. c'est un peu massif, un peu lourd mais tellement bon...

 

Si avec, je vous sers un vin blanc d'une finesse et d'une élégance hors norme, qui vous fera saliver de bonheur pendant  des années, alors le pique-nique sera réussi.


 

Les Loges de la Folie est un tout jeune domaine situé à Husseau, tout, tout près de Montlouis-sur-Loire.

Depuis 2005, Valérye Mordelet et Jean-Daniel Kloeckle se sont installés avec des envies des vins purs, sans chimie de synthèse dans leurs 7 hectares de vignes ou à a la cuverie, se définissant comme des artisans vignerons, dans l'AOC Montlouis-sur-Loire.

 

Les vins blancs sont faits à partir d'un des raisins les plus magiques vinifiés en France, le chenin.

Quand il est cultivé sans recherche de rendement, vendangé avec soins, et vinifié avec respect, ce cépage est de la dentelle de Calais.


De l'art manuélin...


 

5982982118_14552056e5.jpg

 

Bref, du très, très grand vin.

 

Pour le pique-nique du jour, le bicéphale préfère la version "sec" de cette cuvée de Montlouis-sur-Loire.

 

DSCN0477

 

 

L'étiquette est superbe, la contre-étiquette peu informative mais qui pose les bases de la philosophie du domaine.


 

DSCN0479

 

A l'ouverture de la bouteille, les fragrances qui s'en dégagent me stimulent les glandes sublinguales.

A peine le bouchon libéré, des effleuves d'abricot, de fleurs blanches me chatouillent la narine.

Le parfum est littéralement enivrant.

 

Dans le verre, le liquide est d'un bel or pâle, discret avec des reflets verdâtres, mais avec une jolie brillance.

 

On re-sniffe un peu le verre et le coeur du bicéphale bat la chamade. Avec un tel nez, le vin envoie des gages de bonheur.

On hésiterait presque à le goûter de peur d'être déçu par la bouche après tant de promesses du nez.

 

Et, quand on boit la première gorgée, c'est du concentré de pur plaisir.

La bouche vous drague les papilles, en profondeur, avec un fruit marqué, abricot, coing.

Le vin a une belle présence de matière qui s'étire vers les agrumes en fin de bouche, longue, vive, tapissant la bouche d'une superbe acidité équilibrée.

Les petites notes boisées du début de bouche s'estompent toute en finesse et en longueur, structurant le vin.


Si vous voulez la définition du mot "ciselé", ne cherchez plus, goûtez "La Nef des Fous".


Ce vin est un missile interstellaire.


Quelque chose d'unique et de précieux qu'il serait trop facile de servir sur une belle nappe blanche d'un restaurant gastronomique. 

Il a toute sa place sur ma terrine de viandes froides les pieds (presque) dans l'eau de la Loire.

A une douzaine d'euros chez le caviste, il faudrait être complétement timbré, dingue, mentalement déficient pour ne pas acheter une caisse de "La Nef des Fous"!

 


 

 

 


 



 



Partager cet article

Published by Le Bicéphale Buveur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche