Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 08:11

Une belle journée de dimanche a emmené le bicéphale vers un salon qu'il ne connaissait pas et qui va devenir un de ses rendez vous incontournables...

 

J'aime bien les salons autour du vin.

 

Evidemment, ça ne vaut pas les rencontres chez le vigneron, avec le temps de parler, de voir les vignes, de se lover dans l'ambiance du caveau familial.

 

Mais le bicéphale aime se frotter à la foule, se mélanger et pouvoir voyager d'un stand à l'autre.

 

Aucune chance d'avoir une révélation en salon avec halo de lumière autour du verre et le silence qui se fait, les sens se brouillant, lorsque le vin coule dans la gorge.

 

Dans les salons, le bicéphale n'étant pas un pro de la dégustation, la bouche sature vite.

Et même en se la rinçant souvent, au bout d'un moment, c'est difficile de reconnaitre un baobab d'un bambou, malgré toute notre bonne volonté.


 

baobab mayotte 02                              bambou-16mois

 

 

 

Les salons, c'est aussi un moyen de parler avec le vigneron, de voir sa trogne et d'échanger nos impressions.

Encore une fois, tout va très vite, nous ne pouvons pas accaparer un vigneron pendant 15 minutes.

Le salon du vin est un speed dating du passionné vinique.

Il est sûr de rencontrer du beau monde, mais il y aura toujours une frustration de ne pas pouvoir conclure tout de suite...

 

Donc, le bicéphale déambule dans un salon comme un pyromane dans une usine de feux d'artifice.

Il veut tout voir, parler à tout le monde, tout goûter.

 


Comme le bicéphale est plutôt bon public, il préfère prendre quelques bouteilles de vignerons qu'il a apprécié pour les re-goûter, tranquillement, au coin d'une table, avec ses amis.

Parfois, les intuitions sont bonnes et la bouteille achetée en fin de salon, au bord de l'apoplexie, est une réelle découverte.

Parfois, on se demande ce qu'il s'est passé dans le cerveau malade du bicéphale pour avoir pu penser que le vin dans la bouteille était un fabuleux nectar...


 

Je ne parle même plus du carnet de dégustation, qui ne sert à rien à la relecture (je me suis rendu compte qu'hier, tous les blancs ont eu, à un moment, un "goût de coing"... J'ai dû abuser sur la marmelade...).


 

Bref, j'aime les salons parce que c'est une gentille cohue et que ça me permet de donner des envies de futures visites en cave au gré de découvertes avec des vignerons passionnés et passionnants.

Ca et aussi le fait de n'être pas blasé et d'avoir un caractère "naturellement" jovial et peu propice à la bougonnerie ambiente de certains blogeurs du vin...

 

 

Le week-end du 15 et 16 janvier, se tenait justement le salon "vin passion", organisé à Bron par l'association "les amis de la cugnette".

 

affiche-vin-passion-2011-salon-vin-lyon.jpg

 

 

Le programme était alléchant.

 

C'est un des rares salons à proposer autant de vignerons étrangers (il y en a bien toujours un ou deux, planqués dans les coins).


 

Là, c'était du voyage garanti, avec les autrichiens, des vignerons portugais et une tripotée de vignerons italiens.

En France, on allait du Roussillon jusqu'en Champagne et des côteaux de Loir jusqu'en Savoie.

 

DSC00443.JPG

 

Tous les vignerons présents sont des indépendants, avec la même exigence de qualité, passant pour beaucoup par l'agriculture biologique, les petits rendements et une vinification équilibrée par amour du terroir qu'ils représentaient...

 

Allez, s'il ne fallait en citer quelques uns...

 

- Le domaine Labet, fièrement représenté par Julien Labet, présentait ses magnifiques vins du Jura, sauf le crémant (dont nous avons déjà évoqué la qualité).

Que dire de l'excellent vin rouge de cépage gamay en 2009, le vin de copain par excellence... Ne pas le boire nuirait gravement à votre santé...

 

- Benoit Courault, nous venant d'Anjou, m'a fait goûté un vin blanc pétillant de cépage chenin qui déchire tout...

 

DSC00448.JPG 

(pris par surprise, alors qu'il me sortait ma caisse, tenue bien au chaud sous sa chaise...) 

 

Son "petit chemin" 2010, sec et fruité, tendu et pétillant, va pétiller les apéros du bicéphale, le temps d'écumer la caisse.

 

-  Le domaine Padié, de Calcé dans le Roussillon, juste au dessus de Perpignan, m'a cajolé avec son vin blanc d'assemblage grenaches gris et blanc avec du maccabeu, "Fleur de cailloux" porte bien son nom...

 

- Luca Roagna produit des vins italiens de grande qualité.

Du Barbaresco et du Barolo de haute voltige!

Monsieur Lalouette m'avait prévenu que ses vins étaient trop bons pour moi, je confirme.

Des vins rouges excellents, avec du corps, de la complexité, jamais noyés par une vinification trop marquée.

 

DSC00444.JPG

(Je n'ai pas pris en photo Luca Roagna, un italien d'une grande intelligence, sympathique, souriant et en plus beau, ça a de quoi énerver le pauvre bicéphale...)

 

Nous avons même la chance de goûter l'OVNI de Luca Roagna, un "barolo chinato", vin rouge digestif infusé avec un paquet d'herbes médicinales, donnant une amertume l'approchant de la gentiane et de la quinine de la Suze, mais avec un équilibre de funambule...

 

-  Le domaine Richard Rottiers nous a épaté avec un Moulin-à-Vent "Champ de Cour" tout en fraîcheur, à garder au fond d'une cave pour accompagner un belle rouelle.

 

- Je n'ai pas pu repartir avec une seule bouteille du domaine Richard Leroy.

Cet amoureux du chenin, en biodynamie, a apporté quelques bouteilles de son "Clos des Rouliers" 2009, toute en dentelles et en tension, sur des notes de poire et de coing.

Le bicéphale a profité de sa belle verve pour se noyer dans la passion d'un vigneron qui aime les vins avec une âme.

 

DSC00445.JPG

 

Une belle rencontre!

 

- Une occasion pour le bicéphale de goûter aussi aux vins du Douro, au Portugal avec le domaine Muxagat Vinhos do Douro.

Mateus Nicolau de Almeida est bien né, grand père vigneron, père directeur des portos "Ramos Pinto".

 

DSC00441.JPG

 

Il produit un rouge d'assemblage touriga nacional et touriga franca et un blanc, "Mux branco 2009" de cépage autochtone rabigato, gourmand et solaire, miellé sans être sucré.

Intéressant et attachant, ce jeune vigneron montre que le Douro devient autre chose qu'un terroir à Porto.

 

- Le domaine des fossiles, vins de pays de Saône-et-Loire produits par Jean Claude Berthillot, en conversion biologique, propose un vin blanc de cépage auxerrois (d'origine lorraine, proche du sylvaner).

Un beau vin blanc sec, sans prétention autre que d'accompagner un joli produit de la mer, voire même un apéro sous la pergola.

 

- Le domaine de Ferrand, situé à Orange, nous a fait goûter un Chateauneuf-du-pape profond et ciselé, avec une grosse densité, peut être le meilleur vin rouge du salon.

Nous n'avons pas pu en acheter, le stock ayant été dévalisé dès le premier jour.

Le verre bu avec avidité demande une confirmation à la maison, et je suis déjà en quête d'achat sur le net...

 

Nous pouvons aussi citer le "Barolo 2006" de Giuseppe Rinaldi, le "Riesling K" de Philippe Kubler, la "Roussette 2009" de Louis Magnin...

 

En espérant découvrir d'autres beaux domaines et rencontrer des vignerons toujours aussi intéressants à la douzième édition de "vin passion" des amis de la cugnette!


 

Le long de la route, les "Black Keys" m'ont accompagné... Ils sont désormais indissociables de la cugnette.


 

 


 

 


 

    



Partager cet article

Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

Jean-Charles 17/01/2011



Eh, Ben Courault et son "Petit Chemin" (style frizzant, léger perlant) : c'est une tuerie ! Un style vineux (un peu cidreux aussi), quel délice... Ben n'arrive pas à faire des bulles et parfois
c'est tant mieux !



boris 17/01/2011



Ah Padié ça je connais... Super accueil à Calce lors d'une visite impromptue...


Faux gouter aussi petit taureau en rouge...


Dans le même registre domaine de l'horizon de Mr Tiebert teuton exilé en terre catalane... Ces gens là sont bien très bien...



Jérôme B. 18/01/2011



Un vin de saucisson...


Bon maintenant j'ai faim ET soif !


Merci BiBu !



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche