Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:14

C'est rare, mais cela arrive...

 

On boit un verre de vin entre amis, sans pression, en rudoyant tranquillement un saucisson sec.

Et là, paf, LE doute.

J'ai beau me dire que j'adore habituellement tous les vins de la gamme du vigneron.

J'ai beau être "raisonné" par les amis autour de la table qui apprécient ce qui se passe entre le vin et leur palais.

Il n'y a rien à faire, je ne sais pas si j'aime le vin...

 

C'est assez bizarre comme sensation.

Le vin est "techniquement" bon, très loin d'être imbuvable. On devine de suite que c'est fait avec soin, parfois même avec amour.

Pourtant, le vin ne "tilte" pas le cerveau.

 

Je lutte.

 

Mais je n'y arrive pas.

 

Je ne sais pas si j'aime le vin qui est dans mon verre.

Et ça me tiraille...

 

La dernière fois que je n'ai pas pu trancher entre le "j'aime/j'aime pas" a été encore plus cruelle.

Parce que j'adore les vins d'Anthony Tortul, dont le "Canoe Gaillac".

 

 

Anthony Tortul a créé "La Sorga" pour vinifier des parcelles originales, éloignées de toute contamination chimique, avec une sélection drastique de cépages traditionnels sur des vignes agées.

Allant jusqu'à vinifier une trentaine de vins différents, toujours dans le respect de la grappe, sans éraflage, sans levurage, sans filtration, avec peu ou pas de souffre à la mise en bouteille.

"La Sorga" est l'activité de négoce la plus originale que le bicéphale connaisse.

J'ai pris beaucoup de plaisir à boire le "Rancio-lytique", "Ah Ramon", "Canöe Gaillac"...

 

C'était donc avec un putain d'à priori super positif que j'ai proposé au groupe de musique le plus punk-rock de Courtes dans l'Ain, "La Grosse Commission", le "French Wine is not Dead", vin de table 2009 de "La Sorga".

 

   

 KICX0884

 

 KICX0882

 

 

60% de marsanne, 40% de grenache blanc sur une parcelle située à Pezenas, avec un vignoble respectueux de l'environnement, avec un rendement de 7 hectolitres par hectare (on est loin d'un productivisme forcené!).

A peine 2000 bouteilles produites de ce vin blanc, le plus naturellement possible, élevage de 18 mois en vieilles barriques, avec à peine un peu de sulfites ajoutés à la mise.

 

J'ai d'abord bien galéré pour ouvrir la bouteille.

Il faut s'amuser à décaper la cire posée sur la goulot, pour s'apercevoir qu'il ne faut pas un tire-bouchon, mais un décapsuleur pour pouvoir libérer le précieux liquide...

Ce n'est pas bien grave, je n'ai jamais aimé que ce soit trop facile. J'ai la sensation d'avoir mieux mérité ce qui coule dans mon verre.

 

Beau jaune paille dans le verre, d'une belle brillance. Le vin est dense.

 

Le nez est dans l'exhubérance la plus totale. Ca envoie de l'abricot mûr, de la pêche, le melon.

Le nez sent le fruit jaune sucré, confituré.

Limite un peu lourd.

 

Je l'avais goûté la première fois avec Fifo (meilleur batteur de l'Est de la France) et Fred (qui a des solos de guitares greffés au bout des doigts), et j'étais passé complétement au travers.

La bouche me semblait trop déséquilibrée sur le sucre, sans finesse.

Avec plus de 100 grammes de sucre résiduel, je me suis braqué sur la "guimauve liquide" et mes sens s'étaient fermés.

Le vin était "trop".

Mais le bicéphale est un goûteur extrème... Je l'ai rebu au calme, les amplis froids et les tympans en cours de cicatrisation.

La sucrosité emporte vraiment le vin, mais bu frais a 8-10°, "French Wine is not Dead" dévoile un peu plus de personnalité avec des notes d'épices, du beau fruit jaune et même un peu de finesse sur la finale.

Une soupe de pêches de vigne et d'abricots relevée par de la badiane et de la cardamone.

 

Je reste perplexe.

 

Je ne sais pas si la douce folie d'Anthony Tortul est communicative avec ce vin blanc liquoreux.

La bouche est clairement intéressante, avec du goût.

 

Au final, si vous avez eu la chance de boire du "French Wine is not Dead", j'attends peut être plus vos impressions.

 

 

We_Need_You.jpg

   

 

I NEED YOU!!!

 

Qu'est ce qui aurait dû tilter?

A côté de quoi suis je passé?

 

Il en va de la santé mentale du bicéphale, déjà bien fragile de nature.

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Bicéphale Buveur
commenter cet article

commentaires

fifo 15/03/2012 07:36


oui très bon souvenir que cette bouteille de la sorga. Liquoreux je sais pas mais très mur en tout cas et sur des cépages interessants à ce stade de maturité. Elle m'avais bien plus cette
quille...!


certes un manque flagrant d'acidité ne contre balançait pas l'extreme onctuosité mais c'étais quand même plus qu'interessant! Un vin de la sorga avec tout ce que ça sous entend.... Le coté "Trop"
est une marque de fabrique! Et c'est loin d'etre une critique!!!!!!!!!

Le Bicéphale Buveur 19/03/2012 00:35



oui, ca avit amene un debat interessant... un vin qui fait parler de lui, c'est deja enorme



Sylvain de Midi-Vin 14/03/2012 18:21


Malheureusement, Antony (au fait il y a un H ou pas dans son prénom ?) ne faisait pas déguster le French Wine lors du off de Vinisud (Viens à la Source). Voilà bien un commentaire qui sert à rien
mais bon ...

Le Bicéphale Buveur 19/03/2012 00:34



tout commentaire est le bienvenu...


c'est une toute petite cuvee, dispo encore chez le caviste en ligne "le vert et le vin"... si tu veux essayer



Bebert 14/03/2012 14:23


Le Bicéphale vient de faire une découverte... Il a du mal avec les liquoreux...


C'est vrai aussi que c'est le genre de vin dont on se délecte... ou pas!..


Pour ceux qui veulent se faire leur propre opinion, il m'en reste quelques quilles... ICI

Le Bicéphale Buveur 14/03/2012 16:21



le probleme, c'est que je ne sais pas si j'aime ou pas...


apres, c'est vrai que je ne suis pas le premier fan des vins liquoreux, sans que cela soit mon cheval de bataille...


il faut effectivement se faire une opinion... et c'est une chance que "le vert et le vin" ait encore quelques bouteilles!!



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche