Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:25

Le mois de mai est le mois du "vin de copains".

 

Ce n'est pas le bicéphale qui l'a décrété mais Anne-Laurence Chadronnier du superbe blog "Rouge, blanc et bulles...", la présidente des prochains "Vendredis du vin" le 28 mai.

 

Cool, on rentre pile-poil dans la conception du vin que s'est faite le bicéphale buveur.

 

La découverte du vin s'est faite doucement entre amis, les goûts se sont affirmés, avec des déceptions et beaucoup de plaisirs.

 

Le bicéphale s'est éloigné  des étiquettes rassurantes de châteaux Trucs-Bidules, encensés par les revues et les guides qui dirigent ce monde et qui l'ont souvent déçus (déception peut être proportionnelle à l'attente).

Même s'il ne faut pas cracher sur les beaux domaines ou les belles appellations, les grands vins ne sont pas le quotidien du bicéphale.

D'ailleurs, si un des lecteurs veut faire partager au bicéphale son "la Tâche" du domaine de Romanée-Conti ou son "Pétrus", nous restons toujours très ouverts...

 

Un repas simple entre copains appelle un vin simple. Mais simple ne veut pas dire médiocre. La recherche du plaisir n'est pas évaluable à l'épaisseur du portefeuille...

 

C'est aussi dans cet esprit que le bicéphale a tendance à choisir les vins dits "début de gamme" (que c'est laid comme dénomination...).

Ca lui assure un vin moins trituré par des élevages en fûts de chêne qui dénaturent souvent le terroir, au lieu de le sublimer.

Ca lui permet surtout de jauger un domaine... Quand on voit comment on traite les "plus petits" (terroirs moins prestigieux, vignes jeunes), on peut apprécier la qualité globale d'un vigneron!

 

Nous voila, donc, devant un Mâcon-Bussières 2007 du domaine Simonin.

 

IMAGE_121.jpg

Le domaine tenu par Jacques Simonin se trouve à Vergisson au pied de la roche de Solutré, un petit coin bien apprécié de l'unicéphale bressan, avec, pour les lecteurs qui le désirent, des vins goûtés qui déchirent leur race.

 

pouilly-vergisson.jpg

(la roche de Solutré avec pouilly et Vergisson en contre-bas)

 


090125-021.1241537399.JPG


(la roche de Vergisson sous la brume)

 

Le domaine de Simonin est connu et encensé pour les Pouilly-Fuissé avec de jolis climats (les Ammonites, cuvée des roches).

 

Le Mâcon-Bussières est une appellation village, sur des sols argilo-calcaires, aux portes des Saint-Véran et Pouilly-Fuissé, prestigieuses appellations voisines.

Certains domaines ont tendance à les "gonfler" en élevage pour en faire des "petits" Pouilly-Fuissé, aptes à la grande distribution.

Mais c'est comme le Canada dry, on y perd beaucoup...

 

Pour une fois, la culture n'est pas en biodynamie, ni même en conversion... Alléluia, le blog évite le cloisonnement... de peu.

Encore une fois, le type de culture intéresse le bicéphale, le respect de l'environnement, c'est plutôt important. Mais cela ne préjuge en aucun cas de la qualité du vin qui sera mis en bouteille, bio ou pas. Ca relève plus du fantasme!

 

La culture et la vinification semblent assez traditionnelles, avec une attention tout particulière à la vigne.

Les parcelles sont labourées, certaines sont même enherbées. L'élevage se fait sur lies fines durant 11 mois, avec une vinification en cuve inox, en pratiquant des batonnages réguliers.

 


 

Dîner informel chez les tournusiens, petit apéro tranquille, vin débouché sans attention particulière, versé de manière anonyme au milieu des derniers râgots, et première lampée... Petit silence... pas mal, c'te affaire...On se surprend à tourner le verre pour y goûter vraiment.

 

La robe est or pâle, très claire.

 

Ca sent le lys, avec même un petit côté muguet. La poire ressort en arrière. Le côté fruit frais reste en retrait par rapport aux flaveurs florales. Attention, ça reste sans exhubérance, mais la fraîcheur domine.

 

En bouche, c'est franc, mais frais et léger, avec une bonne acidité du début jusqu'à la "petite" finale. On note bien un arôme d'abricot en fin de bouche, mais c'est bien la fraîcheur et la minéralité qui prennent le dessus.


Consensus sur ce vin (rare...) agréable, pas bégueule, fait pour les apéros en terrasse entre deux éclats de rire, entre potes.

Pour moins de 7 euros, ce serait dommage de se priver de ce moment de décontractitude...

 

david

 


 


 

 


 


 


 


 


 


Partager cet article

Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

BORIS 09/05/2010



Mais David comment fais tu pour nous donner l'envie de gouter à tous ces vins... Serais tu magicien des mots?


Le seul Hic on ne trouve pas toujours ces nectars au détour d'un champs de betterave par chez nous...


Alors si tu pouvais nous laisser quelques adresses de temps en temps...


 


Allez salute amigo... A plus


Boris



boris 09/05/2010



Oups désolé j'avais pas vu le lien surligné en rouge...



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche