Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 15:52

En ce nouveau Vendredi du Vin, nous avons le bonheur de nous pencher sur un thème qui a laissé les bicéphales un peu perplexes...

 

 

vdv-logo

 

 

Un thème offert par notre président Michel Smith du beau blog "Pour le Vin".

"Le vin, médecin de l'amour"

 

Nous nous sommes grattés la tête quelques minutes.


Deux bicéphales, deux visions de l'Amour différentes...

 

David:


Associer le Vin et l'Amour, c'est comme associer Stone et Charden, ça semble presque couler de source.

 

 

 

Nous sommes une majorité d'amoureux du vin, tous buveurs que nous sommes.


J'ai souvent vu mon père, dans sa cave, en train de dépoussiérer ses plus belles bouteilles de Grands Crus Classés de Bordeaux, comme un adolescent qui découvre sa sexualité, seul, le soir dans sa chambre...


Non, l'affreuse subtilité du thème vient du terme "Médecin de l'Amour"...


C'est bien là que ça coince.


Le Vin comme onguent de l'Amour brisé, ou le Vin comme "supplément vitaminique" d'un Amour fatigué.

Le Vin comme briseur de mélancolie, faisant oublier les peines d'une rupture, ou le Vin comme vecteur de souvenirs d'un Amour éloigné mais vivant...


Dans un vin-médecin de l'Amour, il doit y avoir de l'apaisement, une facilité d'appréhension immédiate et un abandon total à l'instant, jusqu'à dépasser les raisons qui ont poussées à ouvrir la bouteille.

 

Nous avons un vin de ce type avec Sophie.

Je ne le buvais pas seul en marmonnant ma mélancolie.

C'était un moment de détente commun avec ma belle, durant une période difficile pour nous, où nous étions loin l'un de l'autre pendant au moins 15 jours par mois.


Le "Vasconcellos Porto Reserva muito velha (mais de 40 anos) Tawny" a été notre "vin-médecin" que l'on partageait entre amoureux.


Un petit plaisir d'un de nos voyages à Porto, que nous nous servions sans cérémonie, pour "se poser" d'une journée difficile, ou pour juste partager un moment de calme absolu.

 

DSC01861.JPG


DSC01869.JPG

 

DSC03876.JPG

 

Nous nous retrouvions à deux, juste bien, avec une pointe de saudade (mélancolie à la portugaise, empreinte de nostalgie).

Un apaisement...

 

Après de multiples voyages (la visite des chais de Vila Nova de Gaia est à faire une fois dans une vie), nous avons jeté notre dévolu sur le Porto Vasconcellos, une des rares maisons indépendantes, offrant une belle qualité.

 

Le Porto est un vin muté.

Avant la fin de la fermentation, les levures sont "tuées" par l'ajout d'alcool blanc avec un fort degré alcoolique.

Le vin titre à 20°, avec une sucrosité préservée, la transformation du sucre en alcool étant incomplète.


Le Tawny est un type de Porto fait d'assemblage de vins d'âges différents, mais tous élevés en fûts de chêne, avec une moyenne d'au moins 5 ans.

Celui-ci est un Porto Réserve très vieux avec une moyenne d'âge excédant les 40 ans.


La couleur du Porto est juste démente avec un cuivré impressionnant, une aspect très vieilli, le vin est ambré très sombre, "fauve doré".

 

Le nez est d'une douceur absolue, imprégné d'amande, de vanille, mais dominé par un sucre important.

 

En bouche, l'alcool a complétement fondu, l'élevage explose les papilles, avec amandes, chocolat, épices comme la cannelle, le tout avec un sucre équilibré. La finale reste douce, sans acidité, ni amertume.


"LE" vin apaisant, celui qui nous soulageait dans nos moments difficiles.

 

A conseiller, pour goûter un Porto loin des standards "Cruz", merdouilles des hypermarchés, mais, pour un coût important d'environ 100 euros.

Ca fait cher de la consultation, même pour un médecin, mais c'est un vin d'exception aux vertues anti-morosité certifiées par le bicéphale... 


 

 

Stéphane:


Ce mois de juin est propice aux digressions philosophiques (ha, ce mois du bac)...


Qu’est réellement l’amour ?


L’amour est il curable ? Faut-il le soigner ? Faut-il s’en soigner ?

Si l’on s’en soigne, peut on dire que c’était un amour véritable ?


En effet, pour le soigner il faut prendre conscience de ce qu’est l’amour et en prendre conscience, c’est annihiler l’idée même de l’amour.

 

"L’amour est une Joie accompagnée de l’idée d’une cause extérieure"... 

Ainsi parlait Zarathoustra? Non, Spinoza dans l’Ethique (ca, c’est du sérieux).


Pour ce cher Sigmund (Freudbien sûr) "l’Amour est la réactualisation d’un passé oublié"…

Celui-ci avait un problème avec sa gentille maman !


Moi, pour soigner l’amour, c’est 4 pintes de bières et une strip-teaseuse dans le quartier St Leu (quartier étudiant de la capitale picarde, Amiens) et la belle gueule de bois qui fait suite.


Ce n'est ni classe, ni poétique mais  tellement vrai (vertu diurétique de l’amour…et de la bière).

 


Médecin de l’amour ?


Même pour parler du vin, médecin et amour sont deux mots que nous avons du mal à associer et, pour cause, nous (les bicéphales) faisons partie de la funeste  « caste »  des Docteurs.


Médecins amoureux du vin, dans ce sens ça marche mais pour le reste…


La luxure est un élément de vocabulaire qui sied mieux à la gente médicale que l’Amour.


Vin, médecin de l’amour… Mwouai….


Toujours est-il qu’en cherchant bien, un souvenir me revient…


Est-ce son nom évocateur, est-ce la circonstance (que je vais taire bien sûr) ?

Ce vin associé à l’amour est le Chambolle Musigny « les amoureuses » 2006 de Serveau et fils.


37328_403179279853_716324853_4094546_5631710_n.jpg


Pourquoi le lien (hormis le nom)?


La dégustation était tout bonnement fantastique, (si, si) malgré son jeune âge (2006, la honte) ce vin me mit dans une étrange mélancolie.


Le souvenir des premiers émois me revint.


Toutes ces amourettes d’enfants, ces palpitations aux premiers « bisous » sur la bouche, ces premiers pas main dans la main, les souvenirs d’une innocence depuis bien longtemps perdue…


Et une envie de pleurer ( re-la honte) me submergea…


C’était la première fois qu’un vin me faisait cet effet!


Ce vin n’est pas un médecin de l’amour mais de toute façon,  il n’y a aucun remède à l’amour!


Le vin est lui-même de l’amour….

Partager cet article

Repost 0
Published by stephane et david
commenter cet article

commentaires

stephane et david 25/06/2010 12:11



tu fais agence de tourich'm maintenant?



stephane et david 25/06/2010 13:02



eh oui, meme si porto n'a pas besoin de moi, il faut voir une fois dans sa vie les chais de croft, vasconcellos, taylor's...


aller voir la "se velha", se balader dans les cais da ribeira et y deguster un peixe espada grelhado, et retrouver regouter du porto dans les chais de quinta do noval, burmester...



Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche