Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 03:29

Deux ans que le blog Oenos existe, ça se fête!

 

Vins de Loire en ligne de mire, enthousiasme débordant et curiosité à toute épreuve, c'est toujours un bonheur de suivre les pérégrinations de ces jeunes buveurs.

 

Si le bicéphale milite pour la totale vacuité d'un blog (avec comme seul but d'encombrer le web et de démontrer que n'importe qui peut faire, penser, écrire n'importe quoi et la terre continue de tourner), c'est bien grâce à Eva que j'ai découvert les vins d'Olivier Lemasson.

 

P92547851.jpg

(photo d'Olivier Lemasson chopée sur l'article d'Oenos)

 

 

Et pour ce cadeau, gratuit mais précieux, MERCI!

 

Je vous mets en lien l'entrevue d'Oenos avec ce vinificateur fou de plaisir, qualité et de bion (contraction plutôt bizarre de bio et bon).

Après cette lecture, dites moi pas que vous n'avez pas envie d'en goûter un petit verre...

 

 

Dans la famille des "Vins Contés" d'Olivier Lemasson, le bicéphale a sa petite préférence.

Avec le plus insouciant des hédonismes.

Parce que c'est du plaisir brut dans ta glotte, limite régressif, avec une petite pensée pour les émois masturbatoires de l'adolescence. C'est tellement bon et simple qu'on en culpabiliserait presque...

 

En plus, ce vin brille en société.

Servi sur les plus belles tables du lieu de résidence du bicéphale (cochonailles diverses, lasagnes maisons et autres friandises salées), une lampée du Vin de Table "Cheville de Fer" 2008 par les Vins Contés d'Olivier Lemasson fera (à coup presque sûr) lâcher un soupir de ravissement à vos convives.

Cela vaut toutes les bonnes manières de la table.

 

totschild.jpg

 

Ce n'est pas Nadine qui me contredira. 

 

 

L'étiquette du Vin de Table "Cheville de Fer" est simplement magnifique.

Simple, mais qui attire l'oeil et donne envie de s'y attarder.

 

DSCN0926

 

 

Fan de la contre-étiquette, le bicéphale est toujours un peu frustré quand il tourne la bouteille dans tous les sens sans pouvoir abreuver sa "soif" de connaissance...

 

"Cheville de Fer" est un vin rouge à 100% de cépage côt (ou malbec quelques kilomètres au sud-ouest).

Le côt fait parti des cépages qui ne trichent pas. Si vous poussez une vigne de côt au plus de rendement possible, le jus qui en sort tâche le fond du palais jusqu'au colon, en vous faisant grimacer et cligner des yeux.

Par contre, sur des sols pauvres, avec un rendement maitrisé, on peut avoir l'impression qu'il pleut des tirelires.

 

Si vous avez lu l'interviou d'Eva, Olivier parle de "Cheville de Fer". Il vinifie (sans intrant, sans cochonnerie chimique) les raisins d'André Chérouvrier qui n'a pas voulu se lancer dans l'aventure de la certification en agriculture biologique tout ayant toujours refusé les pesticides et autres engrais de la chimie dite conventionelle, sur des sols d'argile lourd et d'argile à silex.

On a donc un viticulteur qui bichonne ses raisins façon "old school" et un vinificateur qui ne parle que de respect du fruit...

 

Ca donne un peu envie de dégoupiller du liège.

 

Dans le verre, le vin est presque noir. Il est opaque.

Le vin est dense.

 

Au nez, même s'il est un peu fermé et un soupçon sauvage, on a l'impression d'être à l'entrée d'une ceriseraie.

Pas de trace d'odeur de vanille ou de fumée. Pas une once de tabac.

Ca sent le fruit rouge.

 

En bouche, c'est du velours posé sur la langue.

Le vin a une consistance laiteuse. Je ne parle pas d'une quelconque acreté, mais plutôt une impression de douceur avec des tanins très fins.

Je viens de me crasher lentement dans un nuage, avec un total abandon.

Le fruit est là, présent griotte, prune, groseille super mûre.

Pour les dégustateurs frustrés, il pourra manquer de complexité, d'épices.

Pour moi, c'est  75 centilitres de bonheur, qui laissent une empreinte indélébile dans mon système limbique.

 

Ce serait tellement facile avec un tel potentiel de raisin de partir dans tous les sens et d'en rajouter à la vinification.

Olivier Lemasson a choisi la voie du plaisir simple, direct, précis.

 

Pas de flon-flon, mais du très, très bon vin!

 

 

Simple, direct, précis, mais ce sont The Melvins!!!!!!!!

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Bicéphale Buveur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche