Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 15:21

S'il est une chose indéniable concernant ce blog et SA tête pensante (il semble désormais irrémédiable que le bicéphale n’a plus qu’une tête), c’est que le vin est une affaire personnelle mais qui peut être rapidement influencée par des intrusions ou éléments extérieurs ou collatéraux….


Rien de bien nouveau dans la vinosphère me direz- vous !


 J’  « entends » déjà certains penser (sic) : qu’arrive-t-il au bicéphale pour enfoncer des portes ouvertes comme cela, lui dont l’esprit vif et l’écriture fine se sirotent aussi bien qu’une quille de « RAS »…. ???

 

 

  photo.jpg

 

 


Et bien soyez rassurés, esprits apeurés, ce n’est pas le bicéphale mais un de ses compagnons de découvertes qui prend la plume et que vous êtes en train de lire…

 

Vous pouvez encore  vous arrêter là et aller chiner sur d’autres blogs, ma capacité « déceptiogène » ayant été  étudiée,  évaluée et vérifiée en de nombreuses occasions, je ne le prendrai surtout pas mal !

 

Sauf que lorsque le bicéphale m’a demandé de lui écrire ce qu’il nomme un article, et bien ma timidité et ma médiocrité légendaire ont été reléguées bien au-delà du respect et de  l’honneur que me faisait David.

Mais revenons à ce constat de départ : l’appréciation du vin, donc la capacité qu’a chacun à faire découvrir ses trouvailles, reste largement influencée par le contact avec le vigneron, quand bien entendu l’achat à été réalisé au domaine.

 
Ce constat s’est vérifié lorsque j’ai fait l’acquisition de cette bouteille d’Anjou rouge 2011 du domaine Baudoin. Initialement elle servait de « callage » à une commande passée sur 1jour1vin de manière à terminer le carton de 6…


Mon « expérience » avec ce viticulteur remonte à 1996, date à laquelle lors d’une pérégrination en anjou à la recherche de quelques délices passerillés voire botritysés, le hasard nous avait amené jusqu’à ce néo viticulteur installé à Chaudefonds-sur-Layon.

Les vins étaient très bons (Anjou rouge notamment mais aussi coteaux du Layon Maria Juby et autres dégustés de surcroit sur fût) !


Mais l’accueil était froid et quand fut venu le moment de commander, les prix annoncés n’étaient pas les mêmes qu’affichés, les quantités demandées ne semblaient visiblement pas suffisantes...
Bref, tout donnait l’impression que le vigneron ne souhaitait pas « perdre » son temps avec des jeunes (c’était le cas à l’époque…) en goguette qui venaient se rincer au maximum tout en achetant un minimum (ce n’était absolument pas le cas, d’autres domaines de la région ont pu l’apprécier largement!).
Le traditionnel à priori qu’il faut vaincre lorsqu’on a 20-25 ans et que l’on s’intéresse au vin !



Du coup, lorsque j’ai ouvert cette quille de 2011 sur quelques cochonnailles grillées, je n'étais quand même pas dans les meilleures dispositions…

Point positif que le bicéphale appréciera : la bouteille est « équipée » d’une contre étiquette qui nous donne les infos essentielles sur le vin. Le graphisme de l’étiquette reste simple et n’étant pas un spécialiste je ne me prononcerai pas…


 

photo1.jpg

 

 

photo2.jpg

 

 

Pour ce qui est du contenu, je ne suis pas plus un spécialiste mais je vais quand même me permettre de donner mon avis :


Dès l’ouverture, on est séduit pas ce rubis profond, brillant avec une texture presque huileuse servie avec le dropstop…

Le nez est charmeur d’emblée sur la fraise et la mure écrasées.


Du fruit, du fruit, du fruit !!


Et un peu de pivoine et de poivre.

Du coup les à priori tombent d’eux même et on se trouve dans de bien meilleures dispositions !!

 

La bouche reste sur un fruit énorme, agréable et persistant. Une sensation agréable envahit et tapisse la bouche : un fruité charnu et gouleyant soutenu par juste ce qu’il faut de tannins pour que cette sensation persiste plusieurs secondes. 5 – 6  caudalies diraient les vrais spécialistes…


D’ailleurs en parlant de Caudalies, si vous ne savez pas où vous sustenter en Arbois….

Pour revenir à ce qui nous occupe, un vrai vin de plaisir (de soif ! de copains ! comme voulvoul !!!!!!) qui, ouvert au sortir d’une période pas facile pour votre serviteur, a joué à merveille son rôle à savoir : redonner le gros coup de latte dans le train que je méritais !

Les premiers contacts influencent souvent la suite des évènements mais il faut savoir  revenir sur une mauvaise  impression !

Perseverare diabolicum qu’ils disaient…. AH OUAIS !!!!!!! Je n’irai surement pas au paradis…

    
P.S de David:
C'est un vrai plaisir de mettre en ligne ce post de Fifo qui est adoubé officiellement "Bicéphale de l'année".
Non, monsieur, le bicéphale a plus d'une tête. Le bicéphale est une chimère, un hydre vinique grammé jusqu'à la moelle!
Bienvenue Fifo!!
En plus d'être le meilleur batteur de toute la Franche-Comté (aucun membre de la "Grosse Commission" ne dirait le contraire), la nature l'a aussi doté d'un palais aiguisé comme un Opinel N°12.
C'est avec la plus grande humilité que les portes du blog lui sont grandes ouvertes.
Ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance d'avoir un Fifo dans ses murs!
DSCN0449
Merci et BRAVO!!!

Partager cet article

Published by Le Bicéphale Buveur
commenter cet article

commentaires

fred 30/08/2012


cool ton article fifo!!!!

Céline 31/08/2012


Ah trop bien enfin BIcephale prend son sens!! Et c'est carrément plus cool que de rebaptiser le site monocephale!!!

update for outlook 2010 29/05/2014

Nice post. the man’s sojourn with wines started when he was too young and not even knowing what the world is.I must say we can have some gorgeous Mexican wines readily available all because of him.We appreciate you for the right to share this post worth your time!

Présentation

  • : bicephale buveur
  • bicephale buveur
  • : Blog qui aime le vin! Avec humour, décontraction, et même une pointe de nonchalance. Avec des envies de partage et de découvertes. Du plaisir sans contrainte!
  • Contact

Recherche